La révolution sociale sur la voie du succès ?

Une belle idée du marketing patronal : un spermatozoïde souriant pour célébrer les auto-entrepreneurs

« Derrière l’écran de la révolution sociale » est le premier livre sur les SSII en général, et sur leurs conditions de travail en particulier. Le pari qui était pour moi de sortir les problématiques du milieu informatique du microcosme technologique est en passe d’être gagné.

Ainsi, le livre se fait rare en librairie et nous réfléchissons à un deuxième tirage. Réponse de mon éditeur cette semaine. Mais voilà que j’apprends que le bouquin fait partie des meilleurs ventes dans sa version e-book (cf VitaCogita).

Au-delà de la bonne nouvelle purement commerciale, c’est que plus personne dans le petit milieu des SSII ne peut nier le phénomène. Ce qui est plutôt bon pour contrer un patronat suffisant qui n’a, à ce jour, répondu en rien aux arguments que j’avance. La bataille des idées est désormais lancée !

Publicités

A propos Nicolas Séné

Nicolas Séné, journaliste indépendant spécialisé dans les questions sociales, a recueilli une foule de témoignages. Il démontre, exemples vécus à l’appui, comment les cadres des SSII sombrent d’année en année dans un marasme professionnel, moral et personnel de plus en plus profond. Un malaise nouveau, typique du capitalisme actuel, dont personne ne semble avoir encore pris la mesure.
Cet article, publié dans Le Livre, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La révolution sociale sur la voie du succès ?

  1. Paul dit :

    Bonjour,

    Je suis adhérent du MUNCI et, en lisant votre livre, je vois que vous avez « plagié » l’essentiel du contenu sur le site de notre association… néanmoins vous avez eu l’honneteté de le reconnaitre à demi-mot.

    Ce qui est moins honnête par contre, c’est d’avoir raconté un peu n’importe quoi à notre sujet dans le chapitre qui nous est consacré…
    Pour info je suis moi-même salarié et pas très adepte du freelancing, jamais je n’aurais adhéré au MUNCI si j’avais constaté qu’ils défendent davantage les indépendants que les salariés… mais heureusement ce n’est pas le cas.

    Voilà c’était juste un commentaire personnel pour défendre mon association que j’apprécie beaucoup !
    (je ne suis pas membre de l’équipe du MUNCI mais je ne pense pas qu’ils ont du beaucoup apprécié…)

    Paul.

    • Merci pour votre commentaire mais j’ai quelques points à éclaircir :

      – « je vois que vous avez « plagié » l’essentiel du contenu sur le site de notre association… « . Rappelons que le boulot d’un journaliste, c’est de regrouper tout un tas d’informations, de les trier et de rendre compte.
      Il n’y a donc pas de plagiat car je cite le Munci plus qu’à « demi-mot » et ne m’en cache nullement. D’ailleurs, certains lecteurs trouvent que le mot » Munci » revient trop souvent.

      – « Ce qui est moins honnête par contre, c’est d’avoir raconté un peu n’importe quoi à notre sujet dans le chapitre qui nous est consacré… » => Je n’ai jamais raconté « n’importe quoi » au sujet du Munci dont je respecte le travail. Mon honnêteté dans mon travail n’a jamais été remise en cause par les acteurs cités et je travaille en toute transparence.
      Jamais non plus le Munci n’a remis en cause les propos que je leur tiens.
      Ce qui vous gêne, c’est l’interprétation que j’en fais et je vous le redis ici : entrouvrir la porte de l’indépendance est, à mon avis, dangereux pour les salariés. Mieux vaut lutter collectivement sur le respect du code du travail par le biais de syndicats.
      Le Munci s’est déjà exprimer sur le sujet : https://revolutionsociale.wordpress.com/2010/11/01/le-munci-rectifie-la-revolution-sociale/

      – « (je ne suis pas membre de l’équipe du MUNCI mais je ne pense pas qu’ils ont du beaucoup apprécié…) » : Régis Granarolo, président du Munci, semble avoir plutôt bien pris le livre. Il l’a même diffusé autour de lui et le soutient.
      Je pense sincèrement qu’on peut avoir des divergences de points de vue sur des détails mais sans pour autant ne pas être d’accord sur un grand nombre de choses. C’est l’essence même d’un débat sain et démocratique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s