Les grèves s’enchaînent dans les SSII !

Maurice Ricci, le patron d'Akka, connu pour sa passion du sport automobile, a mal négocié son virage social

« Il y a encore dix ans, il était inimaginable qu’il y ait une grève dans une SSII », me racontait un ancien salarié d’Atos-Origin. Les temps changent et dorénavant les ingénieurs informatique se mobilisent face à la dégradation de leurs conditions de travail et à la stagnation de leurs salaires.

Les négociations annuelles obligatoires 2011 feront date dans la vie sociale des SSII. Après un premier mouvement au sein d’Assystem (cf « L’Humanité : Première grève chez un sous-traitant d’Airbus »), c’est au tour d’Akka d’entrer dans la danse, avec en ligne de mire : l’augmentation des salaires dans le cadre des NAO (cf « NAO : les patrons ne jouent pas le jeu »).

Effectivement, depuis deux ans, les directions prennent le prétexte de la crise pour contenir leur masse salariale. Pourtant, les SSII gagnent de l’argent. Le syndicat CGT Akka IS parle alors de « l’indécence d’une communication Groupe rayonnante d’optimisme parlant de forte rentabilité 2010 et de perspective 2011 positive tout en épurant les acquis sociaux et les salaires depuis plusieurs années » (cf  le site de la CGT Akka IS Coframi).

Maurice Ricci, le patron-fondateur d’Akka (désormais incontournable dans l’organisation d’apéros branchés), continue pourtant de céder au gré du vent ses actions sur les marchés (cf la ré-actualisation de « En pleine négociation sur les salaires, le patron d’Akka rince les marchés »).

Réunis en assemblée générale à Toulouse – nouveau bastion social de l’informatique ? – à l’initiative des sections CGT et FO d’AKKA Informatique et Systèmes, les salariés ont donc pris leur décision. Dans un compte-rendu d’assemblée, ils pointent ainsi du doigt le « nouvel aménagement du Temps de Travail » qui ferait perdre « des acquis sociaux pour 3/4 des salariés ». Concernant les négociations salariales, les syndicats attendent toujours les documents officiels chiffrés. Les managers ont eu plus de chance : ils « ont déjà reçu les consignes en terme « d’augmentation » : 1,5% en augmentation individuelle ! » Chez Akka, la direction a son idée du dialogue social : l’apéro plutôt que la négo’.

L’appel à la grève est donc lancé pour le mardi 29 mars. Et un mouvement reconductible, s’il vous plaît ! La revendication principale concerne l’ouverture de nouvelles négociations autour des 35 heures et une demande d’augmentation collective.En attendant, les syndicats préparent des actions aux quatre coins du pays pour un printemps social informatique qui promet d’être chaud.

Publicités

A propos Nicolas Séné

Nicolas Séné, journaliste indépendant spécialisé dans les questions sociales, a recueilli une foule de témoignages. Il démontre, exemples vécus à l’appui, comment les cadres des SSII sombrent d’année en année dans un marasme professionnel, moral et personnel de plus en plus profond. Un malaise nouveau, typique du capitalisme actuel, dont personne ne semble avoir encore pris la mesure.
Cet article, publié dans Echo syndical, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s