Fakir : « Mon futur patron m’offre l’apéro »

Le numéro 50 du journal Fakir, actuellement en kiosque, revient sur l’opération job-dating d’Akka. La SSII se payait une belle opération de communication dans un bar branché toulousain. Avec mon Bac L en poche, je me suis fait passer pour un ingénieur Bac+5 compétent en centrale inertielle (ne me demandez pas ce que c’est, je n’en sais rien !). Mais les patrons d’Akka n’y ont vu que du feu.

Publicités

A propos Nicolas Séné

Nicolas Séné, journaliste indépendant spécialisé dans les questions sociales, a recueilli une foule de témoignages. Il démontre, exemples vécus à l’appui, comment les cadres des SSII sombrent d’année en année dans un marasme professionnel, moral et personnel de plus en plus profond. Un malaise nouveau, typique du capitalisme actuel, dont personne ne semble avoir encore pris la mesure.
Cet article, publié dans Revue de presse, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s