Le mystérieux bilan du Syntec numérique

Alors que les SSII publient leurs documents de référence 2010 remplis de données sur leurs stratégies, le Syntec numérique édite son « Rapport d’activité & perspectives 2010 ». Un rapport qui ne comporte que dix-sept pages ! Un bilan décevant pour le syndicat patronal des « entreprises qui changent le monde. »

Le Syntec numérique aurait-il bâclé son rapport annuel 2010 ? Dix-sept pages constituent en tout et pour tout le bilan du patronat informatique en 2010. Le charabia utilisé enfonce autant de portes ouvertes à coup de « depuis plus de 30 ans, le Syntec numérique contribue au développement du numérique en France » ou de « e-éducation », de « e-santé » et de « e-administration ».

Le patronat prépare les présidentielles

Guy Mamou-Mani, le patron des patrons du XXIème siècle, est certainement un grand pudique et n’a peut-être pas voulu y mettre toute l’activité de son puissant syndicat. Dans son mot d’introduction, modestement titrée « 2010 : une reprise bien gérée », il veut « faire émerger des champions internationaux. » Il avoue tout de même une chose de taille : « Syntec numérique présentera ses propositions pour répondre aux enjeux du secteur et de l’économie, et donne d’ors-et-déjà rendez-vous aux candidats à l’élection présidentielle de 2012 pour une prise en compte de ses propositions dans les programmes électoraux. » ça doit s’activer sec dans les coulisses du Syntec pour décrocher de précieux déjeuners avec les futurs candidats…

Le mystérieux lobbyiste du Syntec

Et pour entrer en contact avec les politiques, rien de mieux que le lobbyiste maison déjà vanté publiquement comme tel  par Mamou-Mani sur son blog : Damien Louvet. Dans le rapport, il est appelé, pudiquement là aussi, « Délégué aux Relations Extérieurs » dans le « Collège Services et Conseils Informatiques ». Mais, nous ne serons rien sur son parcours, son activité en 2010 ou encore sur sa rémunération.

Le budget du Syntec numérique…

Côté argent, le Syntec numérique reste d’une discrétion de violette. Pas un euro n’est annoncé quant au budget du syndicat ou le montant des prestations qu’il propose comme cette « Relation Presse » où les entreprises adhérentes peuvent « diffuse(r) (leurs) communiqués de presse à des conditions préférentielles ». Ensuite, si nous supposons que l’engagement des différents membres est bénévole, quid du montant des frais de fonctionnement afférents à leurs missions ?

… se ferait-il sur le dos de la collectivité ?

Quoiqu’il en soit, le Syntec numérique semble profiter de substantielles économies sur le dos de la collectivité. Ainsi, se vante-t-il s’être mobilisé « pour une adaptation du dispositif (de la taxe professionnelle) qui a abouti à des aménagements en faveur du secteur. » Le Syntec numérique aurait-il « négocier » des ristournes pour ses adhérents ? Là-dessus, pas un mot. Il en va de même pour l’ « Allocation Partielle de Longue Durée » où le syndicat « a renouvelé son partenariat (sic) avec l’administration française pour offrir aux entreprises du secteur une amélioration de la prise en charge du chômage partiel par l’Etat. » Cette mesure de chômage partiel est déjà largement « subventionnée » par ledit Etat. Pour le Syntec numérique, cela semble alors être devenue une manne pour préserver la rentabilité de ses entreprises.

Décidément, le Syntec numérique qui est le premier à crier aux abois sur la « pénurie des informaticiens » et à communiquer à outrance sur les bienfaits de son secteur reste mystérieux sur son fonctionnement interne. De quoi susciter la curiosité…

Publicités

A propos Nicolas Séné

Nicolas Séné, journaliste indépendant spécialisé dans les questions sociales, a recueilli une foule de témoignages. Il démontre, exemples vécus à l’appui, comment les cadres des SSII sombrent d’année en année dans un marasme professionnel, moral et personnel de plus en plus profond. Un malaise nouveau, typique du capitalisme actuel, dont personne ne semble avoir encore pris la mesure.
Cet article, publié dans Patronat numérique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s