L’avenir radieux des actionnaires d’Akka

DR

Nouveau siège social d'Akka Technologies

Akka Technologies confirme une fois encore sa réputation de SSII boursière. Alors qu’elle vient de gober Aéroconseil, les marchés lui sont acquis pour le plus grand bonheur des actionnaires du groupe. De leur côté, les salariés récupèrent les miettes.

Akka Technologies est définitivement entrée dans la cour des grands ! Celle où les vieux schémas d’exploitation digne du XIXème siècle perdurent et assurent le bonheur des actionnaires. Comme quoi on peut représenter ce secteur moderne des nouvelles technologies en travaillant pour les plus grands (Airbus, Renault) tout en appliquant une archaïque répartition des richesses. C’est qu’Akka confirme-là sa place incontestée de SSII boursière.

Akka, chouchou des marchés

« En dépit d’un probable ralentissement économique sur 2012 Portzamparc confirme sa recommandation à l’achat sur Akka Technologies avec un objectif de cours de 21,5 Euros après la publication du T3 », nous apprenait Boursier.com le 9 novembre dernier. Portzamparc, la « société de bourse », pense effectivement « que la valorisation du groupe de conseil est attractive au regard de son changement de dimension à venir et de sa capacité à générer de la rentabilité. » Elle assure même un avenir radieux pour le portefeuille des actionnaires en 2012 : « un chiffre d’affaires de 564,6 ME en croissance de 18,8% (+3% en organique) et sur une légère érosion des marges à 8,5%. »

Un directeur financier en polo

Laissant au placard son costume-cravate, c’est attifé d’un polo que le directeur général adjoint finance d’Akka, Nicolas Valtille, présente les performances de son groupe dans l’émission « Bourse et valeurs » de Télé-Lyon Métropole (TLM). Tout guilleret, il annonce : « Un très bon premier semestre : 15% de croissance organique. (…) Et puis aussi un relèvement de nos objectifs sur l’année. On s’attendait à une croissance totale sur l’année (sic) de 10%, finalement on fera plus de 12% de croissance sur l’année. »

Salarié(e)s d’Aéroconseil qui venez de rejoindre Akka Technologies, si vous pensiez participer à un grand projet industriel qui aurait mis en avant la technicité et la bonne poursuite de projets innovants, les propos du directeur financier risque de freiner quelque peu vos ardeurs.

Du chiffre et encore du chiffre à écouter Nicolas Valtille : « L’acquisition d’Aéroconseil (…) nous permet d’avoir plus de mille collaborateurs hors de France et aussi d’avoir plus de 15% de notre chiffre d’affaires hors de France », explique-t-il avant de lâcher : « sachant que nous nous sommes fixés un objectif de 30% de notre activité hors de France donc on a encore un peu de chemin à parcourir », poursuit le randonneur financier en polo. 15% de l’activité de plus à réaliser hors de France, c’est combien de pourcentage en moins en France ? Nicolas Valtille ne nous le dit pas.

Le béat de la Bourse

Et quand on parle rentabilité, le bonheur se lit dans les yeux de Nicolas Valtille : « Ah, on a des objectifs assez ambitieux que nous allons atteindre ! », lâche le financier sans cravate. « 9% de rentabilité opérationnelle d’activité ! Sur le premier semestre nous avons déjà atteint 8,8% ! », exulte-t-il. Et sur la marge de progression en Bourse ? « Je pense que compte tenu des performances de notre groupe, 9% de rentabilité (et) 550 millions d’euros de chiffre d’affaires proformat, il y a de larges perspectives d’amélioration de valorisation sur les marchés », conclu notre béat de la Bourse.

Vous ne trouverez rien dans cette interview sur celles et ceux qui contribuent au bonheur de Nicolas Valtille. Pour eux, la cure d’austérité n’est pas terminée. Il faut se pencher sur le site de la CGT d’Akka I&S, filiale du groupe, pour apprendre que la participation des salariés ne correspondait qu’à 0,72% des salaires bruts versés par le groupe. Un graphique montre l’évolution de la participation chez Akka qui est inversement proportionnelle à celle du cours de Bourse, le partage des profits n’étant pas une spécialité maison. Ainsi, en 2010, la part de la participation s’élevait à 1,53 millions d’€ contre 7,59 millions d’€ de dividendes ! Dans le même temps : « 38% de l’effectif AKKA I&S n’a pas obtenu d’augmentation en 2010 », rappelle la CGT.

La fortune-éclair du patron d’Akka

Si l’avenir s’annonce donc radieux pour les actionnaires d’Akka Technologies, il l’est beaucoup moins pour les salariés. Car, quelle est la logique boursière ? L’économiste Frédéric Lordon, directeur de recherches au CNRS, y a déjà largement répondu.  Comme le rappelle Isabelle Bourboulon dans son excellent « livre noir du management », l’hégémonie de la finance, « dans le contexte macro-économique actuel, est l’une des principales causes de la souffrance au travail. »

Paraphrasant Lordon, elle rappelle que la Bourse « est une machine à fabriquer des fortunes. Et c’est tout. (…) Enfin, au-delà de sa nocivité économique, la Bourse en concentre une autre, celle, symbolique, de la fortune-éclair, de l’enrichissement sans limites réservé aux élites économiques (pour les autres, il y a le loto). » La preuve ? La fortune personnelle de la famille de Maurice Ricci, patron d’Akka, plafonne à 140 millions d’€, soit plus 86,67% en un an d’après le magazine Challenges. Salarié(e)s d’Akka, il vous reste toujours le Loto…

Publicités

A propos Nicolas Séné

Nicolas Séné, journaliste indépendant spécialisé dans les questions sociales, a recueilli une foule de témoignages. Il démontre, exemples vécus à l’appui, comment les cadres des SSII sombrent d’année en année dans un marasme professionnel, moral et personnel de plus en plus profond. Un malaise nouveau, typique du capitalisme actuel, dont personne ne semble avoir encore pris la mesure.
Cet article, publié dans Le petit monde des grandes SSII, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s