Les grandes fortunes de l’informatique

La nouvelle mascotte des patrons de SSII

Alors que certains grands patrons ont lancé un appel à se faire taxer par le biais d’une contribution exceptionnelle, les patrons de SSII restent discrets bien que leurs fortunes gonflent à vue d’œil. Et si beaucoup ont refusé d’augmenter substantiellement les salaires de leurs « collaborateurs », ces derniers ont pourtant travaillé dur pour améliorer le quotidien de leurs Pdg.

Sur son blog, le patron du Syntec numérique, Guy Mamou-Mani fait l’éloge de la dernière assemblée générale de son club privé patronal : « 500 figures de la profession réunies au Pavillon Cambon (ont donné) leur vision du numérique et leurs attentes vis-à-vis du secteur », écrit-il. « Ils partagent cette conviction que le numérique est le « nouveau paradigme » ; qu’il bouleverse les organisations, les façons de consommer, de communiquer, de s’informer, d’échanger ; que c’est désormais l’industrie numérique, tous secteurs confondus, qui va transformer les entreprises et les organisations du XXIème siècle », s’emporte-t-il dans un élan lyrique. Côté répartition des richesses, les patrons du numérique nous ramènent plutôt en plein XIXème siècle. Un petit coup d’œil à leurs fortunes personnelles suffit pour en juger.

Le clan d’Akka

Les éloges reviennent sans conteste aux salariés du groupe Akka qui même si, d’après la CGT, ils « sont obligé-e-s de quémander un intéressement aux bénéfices supprimé depuis 3 ans et des augmentations de salaires », ont permis une belle performance à Maurice Ricci et sa famille. Le clan détient 55% du groupe et a vu sa fortune personnelle augmenter de 86,67% (!!!) entre 2010 et 2011 pour atteindre 140 millions d’euros. Si les Ricci arrivent à la 287ème place du classement Challenges des 500 premières fortunes françaises, ils sont premiers sur le podium des progressions de fortunes des patrons de SSII.

Dans un communiqué daté du 1er août, Akka Technologies assure que l’acquisition cet été d’Aéroconseil va permettre d’accélérer son développement et que le groupe « vise un doublement de son chiffre d’affaires. » Une bien bonne nouvelle donc pour Maurice Ricci et ses acolytes !

Chez Sopra, papi fait de la résistance

Les co-fondateurs de Sopra Group sont aussi en bonne place dans le classement. D’abord, François Odin et sa famille qui contrôlent 9,8% de l’entreprise ont vu leur fortune augmenter de 68,97% pour atteindre 98 millions d’euros et la 380ème place. Challenges explique cela par « les résultats (qui) ont triplé, et l’action (qui) a progressé de 60 %. »

Le comparse d’Odin, Pierre Pasquier aligne 202 millions d’euros de fortune personnelle qu’il détient avec sa famille. C’est 68,33% de mieux qu’en 2010. On comprend pourquoi, à 70 ans passés, ce co-fondateur là continue de diriger le groupe : ça rapporte ! Enfin pour sept ans encore, date de la fin de vie de Sopra Group sauf, bien sûr, s’il y a un vote pour la proroger, ce qui va très certainement se passer. Mais, si papi Pasquier fait de la résistance pour garder les rênes du groupe, Challenges nous promet qu’il « va passer progressivement les rênes de son groupe » tout en restant l’actionnaire majoritaire.

Les différentes casquettes du patron d’Assystem rapportent gros

On retrouve Dominique Louis, le président-fondateur d’Assystem, à la 380ème place du classement. En hausse de 46,27% sur un an, sa fortune atteint 98 millions d’euros. Ce fortuné aime à mélanger les genres. Il devrait ainsi être plus connu en tant que Président de HDL SAS. C’est cette société fournissant « des prestations en matière de management, de gestion et d’organisation d’entreprises » qui le paie pour diriger Assystem.

Serge Kampf à la sauce curry

Le patron fondateur d’un des leaders de l’informatique, Capgemini, est lésé. Si sa fortune affiche un agréable 212 millions d’euros, elle est en baisse de 7,83% par rapport à l’an passé. Ne possédant plus que 3,6% du groupe, Serge Kampf aura au moins réalisé un record : faire qu’une société française ait plus de salariés en Inde que dans son pays d’origine.

Pêle-mêle

On retrouve aussi d’autres patrons de SSII  qui ont d’honorables hausses de fortunes dans ce classement. Altran où les fondateurs Alexis Kniazeff et Hubert Martigny (et leur famille) affichent une hausse de 58,33% avec 76M€ (440ème). « La société a réduit ses pertes, explique Challenges. Du coup, leur patrimoine a doublé en deux ans. » Mais les salariés, eux , sont toujours à la traîne.

La famille Huvé de SII accroît sa fortune de 42,55% pour atteindre 67M€ (475ème) alors que son président du directoire, Eric Matteucci, ignore diriger une SSII. Simon Azoulay qui possède plus de 33% d’Alten se retrouve à la 153ème place pour 448M€ de fortune personnelle en hausse de 77,06%. Enfin, Charles Edelstenne de Dassault Systèmes, dont le cours a doublé, a augmenté sa fortune de 17,89% et atteint 448M€ (113ème place).

Ce petit tour chez les grandes fortunes et les pourcentages hallucinants de hausse après deux années de crise laissent à réfléchir sur la répartition des richesses dans l’informatique. Pour espérer une part du gâteau auquel ils ont largement contribué, les salariés vont devoir se faire entendre. Maintenant, c’est le classement des conflits sociaux qu’il va falloir suivre. Et la première partie de cette année a plutôt été un bon cru.

Publicités

A propos Nicolas Séné

Nicolas Séné, journaliste indépendant spécialisé dans les questions sociales, a recueilli une foule de témoignages. Il démontre, exemples vécus à l’appui, comment les cadres des SSII sombrent d’année en année dans un marasme professionnel, moral et personnel de plus en plus profond. Un malaise nouveau, typique du capitalisme actuel, dont personne ne semble avoir encore pris la mesure.
Cet article, publié dans Le petit monde des grandes SSII, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s